La restauration du cadran solaire de Saint Clair (Ardèche)

Publié le par Yves GUYOT

 Saint Clair : une petite commune qui sent déjà la méditerranée.

Comme toutes les villes chaleureuses, Saint Clair possède sa place centrale, ensoleillée, où l'on aime se retrouver.

On y discute, joue à la pétanque.... et depuis peu, on peut y lire à nouveau l'heure au soleil.

En effet, sur la façade Sud Est de l'église, se trouvait un grand cadran solaire, érodé par le temps.

Seul le style métallique, déformé, subsistait.

Grâce à la volonté du Maire et de son conseil ( en particulier JP Speissmann, adjoint au patrimoine), la restauration m'a été confiée.

Plutôt une restitution puisque aucun détail n'était lisible.

L'enduit, fissuré et soufflé, a été complètement refait et cette tâche a été confiée à Roland Girard, élu et ancien entrepreneur, aidé des employés municipaux .

Après recherches infructueuses de la part des élus auprès des habitants, archives... en ce qui concerne le décor et devise qui pouvaient figurer sur le cadran, il a été adopté à l'unanimité ce que l'on voit maintenant : un soleil et une lune et la devise, propre à ce village chaleureux : Avec les amis, le soleil luit toujours.

Une plaque informative sur le fonctionnement du cadran est située sur le muret.

 

Particularités de ce cadran:

Cadran à la chaux et pigments

1700 mm x 1800 mm

Orientation du mur : 22,06 ° sud sud Est

Latitide : 45,278° Nord

Longitude : 4,686 ° Est

Distance de la table du cadran au centre de l'oeilleton : 508 mm

 

Le cadran est précis à moins de la minute et permet de régler sa montre (vérifié sur place à différentes heures de la journée). Il indique l'heure solaire locale de Saint Clair.

Pour connaître l'heure de la montre, se reporter aux indications inscrites sur la plaque, sous le cadran.

La courbe du haut indique l'entrée du soleil en hiver ( solstice, le 21 décembre; capricorne). Elle sera parcourue chaque année, ce jour, par le point lumineux créé par l'oeilleton du style.

La droite transversale, elle, représente les équinoxes (20 mars : printemps - bélier -  et 23 septembre - balance -  : automne ). Idem que ci-dessus,  elle sera parcourue chaque année, ces jours, par le point lumineux créé par l'oeilleton du style.

Enfin la courbe du bas représente le solstice d'été (cancer, le 21 juin).

Remarquez que le point lumineux se déplace de la gauche vers la droite et de haut en bas de l'hiver à l'été et de bas en haut de l'été à l'hiver.

 

La réalisation du cadran en photos (Crédit photos JP Spoeissmann)

P1020180.JPG P1020181.JPG

P1020186.JPG P1020194.JPG

P1020206.JPG P1020215.JPG P1020229.JPG

P1020236.JPG P1020243.JPG

P1020253.JPG P1020207.JPG

P1020274.JPG P1020276.JPG P1020283-bis.jpg

P1020316-bis.jpg P1020351-bis.jpg

P1020360-bis.jpg P1020380-bis.jpg

P1050457

Publié dans RESTAUR. CADRAN CHAUX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jean-Paul KUHN 10/02/2021 18:31

Attention , les cadrans solaires prouvent la terre plate , raison de leur disparition .

Trespes 31/05/2015 19:35

Une belle "restitution". Bravo à la Mairie (et surtout à l'élu maçon) pour l'initiative.
Les cadrans solaires font partie de notre patrimoine et il y en a tellement qui sont usés, invisibles, en ruine voire même disparus.
Sans oublier le bravo au gnomoniste cadranier.

artisan paris 26/11/2014 19:55

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement